Performance énergétique

Performance énergétique: à nouvelle année, nouvelle procédure

Plus de transparence et de précision pour en gager la fiabilité. Voilà les promesses attendues des nouvelles réglementations décidées autour du diagnostic de performance énergétiques (DPE). Le 3 CL-DPE est un outil phare qui entend ne rien laisser au hasard.

 

Une méthode de calcul fraîche et pointilleuse.

La mise en application de l’arrêté du 17 octobre 2012 sur le nouveau calcul de DPE était prévue tôt cette année. Mais plutôt pointilleux, l’algorithme 3 CL-DPE ne tolère aucune précipitation. Les diagnostiqueurs n’y recourront donc effectivement qu’au 1er  avril 2013.Que l’on ne s’y trompe pas toutefois, la nouvelle méthode n’a rien d’un canular, loin de là. Pour commencer, les points à vérifier dans l’établissement de la performance énergétique sont carrément doublés, passant de 30 à 60. L’existence ou non d’isolation des parois, ou encore le coefficient de déperdition sont parmi les nouveaux éléments pris en compte. Les types de chauffage existant feront également l’objet d’évaluation plus poussée pour un résultat de diagnostic plus fin. Autre évolution, les consommations énergétiques réelles constitueront les bases du DPE. Dans le tertiaire, l’heure est à la précision puisque trois étiquettes différentes seront utilisées en fonction de l’objet du diagnostic. Les bâtiments de commerce et les bureaux auront chacun leur étiquette dédiée. Il en va de même des autres biens, abritant des infrastructures de soins ou d’enseignement.

 

Des diagnostiqueurs triés sur le volet

Au-delà des modes opératoires, la compétence des diagnostiqueurs eux-mêmes est à l’ordre du jour dans le DPE nouveau design. Ces professionnels passeront des examens différents selon le chantier sur lequel ils souhaitent intervenir. Deux catégories de certifications sont ainsi mises en place. Ainsi, le diagnostic des biens servant d’habitation individuelle pourra être conduit par un intervenant produisant une certification DPE sans mention. La performance énergétique des bâtiments tertiaire ne peut être réalisée que par un professionnel détenant une certification DPE avec mention. Sont concernés les bâtiments à usage agricole, industriel ou commercial.